Experte en management, communication & relations commerciales en ALSACE

10 rue du Hibou - 67600 Sélestat - 06 81 67 33 47

La communication non violente de Rosenberg

La communication non violente de M.B. ROSENBERG
Marshall B. Rosenberg est un psychologue clinicien. Il propose une approche pour résoudre les différends tant au niveau personnel qu’au niveau professionnel. Cet outil, la CNV, permet de transformer nos relations en favorisant la bienveillance et la sortie des conflits dans le respect mutuel.
Communication non violente, communication empathique, communication bienveillante sont les termes employés pour définir son approche.
En 4 étapes, elle jalonne le parcours par un constat factuel et l’exploration de ses sentiments et de ses besoins.

Ainsi, la communication peut s’établir par :
– L’observation des faits objectifs
– L’expression de ses sentiments et ses ressentis
– L’identification de ses besoins
– L’objet de sa demande

En ayant suivi ces modules de formation en 3 temps, j’ai réellement été séduite par la 3ème étape : l’identification de ses besoins.

Selon Rosenberg, les besoins sont l’expression de « ce qui est vivant en nous ? et ce qui pourrait nous rendre la vie plus belle ? ». La réponse à ces questions relève de ce qui nous anime profondément. Il recense 9 catégories de besoins : bien-être, sécurité, compréhension/empathie, créativité, amour/intimité, jouer, détente/repos, autonomie, sens/spiritualité.

Pour moi, l’expression de ses besoins est la clef qui permet de se mettre en relation avec soi pour aller vers l’autre et communiquer. Cette étape donne du sens à la démarche et permet de rendre vivant le contact tout en favorisant la responsabilité individuelle.

La CNV peut être utilisée avec les autres mais aussi en auto-empathie. La démarche est la même mais adressée directement à soi et pour soi.

 

 

Save

Save

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Les commentaires sont fermés.